Billets d’humeur

Les humeurs de Catherine Legeay

  • De l’utilité de l’Association AU BIEN ÉCRIRE
    Un auteur à succès couronné de prix a commis un petit opus, une nouvelle un peu longue, un roman un peu court « inspiré d’une histoire vraie », ce qui ne manque pas d’attirer les foules. Mais cet opus est ennuyeux. On se traîne dans de faux événements, une narration convenue, des états d’âme mal exposés. Et…
    ↪ Voir l’article intégral
  • Intelligence artificielle ou artifices de l’intelligence ?
    Dans une passionnante exposition sur l’invention et le développement de l’imprimerie en Europe à la fin du XVe siècle et au XVIe, visible actuellement à la Bibliothèque Nationale de France à Paris (site « Mitterrand »), sont relatées les interrogations de l’humaniste et imprimeur Henri Estienne. (« Artis typographicae querimonia », 1569) « Si donc une troupe d’ignorans fait un…
    ↪ Voir l’article intégral
  • Billet de (mauvaise) humeur du lundi
    Il ne faut plus l’appeler ainsi ! L’humeur, c’est complexe : aux connexions de l’esprit et du corps, il y en a quatre principales (le sang, la lymphe, la bile jaune et la bile noire) dont la circulation dans le corps suit des réseaux vulnérables et dont l’équilibre influe sur l’état d’esprit et peut créer des maladies.…
    ↪ Voir l’article intégral
  • C’est la faute à Rousseau
    La rentrée est sans pitié pour les hommes… « il y a les femmes avec qui l’on sort, et celles avec qui l’on rentre » disait ce grand connaisseur de Sacha Guitry. Avec quelle femme sortir, avec quelle femme rentrer, de nos jours ? Reconstruites (mais de travers) au prix de la déconstruction du mâle honni, elles ne…
    ↪ Voir l’article intégral
  • D’après Le Figaro, la présidente de l’Assemblée Nationale envoie les députés s’habiller
    « On ne peut pas venir à l’Assemblée habiller comme on veut » (LE FIGARO, 25 juillet 2022) À l’Assemblée nationale, on avait eu droit au déshabillage (de Coralie Duflos, épinglée pour ses dépenses de sous-vêtements de luxe, en note de frais « de représentation » sans doute). Au moins, Coralie sauvait l’industrie du vêtement européen. Et Valérie Pécresse…
    ↪ Voir l’article intégral
  • Voeux 2022 : de belles phrases, de bons discours, des mots expressifs
    Autopsychographie Feindre est le propre du poèteCar il feint si complètementQu’il en arrive à feindre qu’est douleurLa douleur qu’il ressent vraiment Ceux qui lisent ses écritsRessentent sous la douleur lueNon pas les deux qu’il a connues,Mais bien la seule qu’ils n’ont pas. Ainsi, sur ses rails circulairesTourne, captivant la raisonCe tout petit train à ressortsQui…
    ↪ Voir l’article intégral
  • Rétablissement de l’esclavage… Une utopie ? Non, c’est déjà fait !
    Les livreurs en ville : de braves jeunes gens souvent noirs qui pédalent, qui pédalent en chantant toute la journée sous la pluie, la chaleur ou le froid, et se dépêchent, prennent des risques pour tenir la cadence imposée par leur employeur et pour ne pas se faire attraper par le client… La manucure asiatique :…
    ↪ Voir l’article intégral
  • Créez votre compte ! Connectez-vous !
    Créez votre compte : ainsi, pourra t’on vous ferrer à chaque acte de votre vie numérique : quand vous faites vos courses, quand vous les faites livrer, quand vous prenez un billet de train, quand vous réservez un billet de spectacle, de cinéma, de lieu culturel, quand vous installez une « appli » sur votre mobile. Par exemple : un…
    ↪ Voir l’article intégral
  • Facebook se méta…morphose
    Sur la face de Jupiter, quelle nouvelle ! Le livre du visage, le livre du recto, le livre de front passe après ! En cette ère de limitation de l’enseignement des langues anciennes dans les universités américaines, va s’imposer un très simple et compréhensible mot grec qui permet de forger tant de mots : métamorphose (en est-ce une ?),…
    ↪ Voir l’article intégral
  • À mon voisin d’immeuble (celui de l’étage au-dessus)
    Madame, Monsieur, Bien que nous soyons excédés par les lourds trottinements au-dessus de nos têtes, de jour comme de nuit, nous n’en voulons pas à votre cher enfant ni à vous-même. Mais pourriez-vous l’éduquer à ne pas courir à toutes jambes pour vous rejoindre dans votre lit au milieu de la nuit ? Je vous recommande…
    ↪ Voir l’article intégral